F'SATI : les établissements

F'SATI à TUT

Le projet F’SATI a commencé en 1994 après une visite en France du Président Nelson Mandela, organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP maintenant CCI Paris-Ile-de-France) avec l’objectif de développer un établissement de formation en électronique en Afrique du Sud.

La création du F’SATI (anciennement connu en tant que F’SATIE, le “French South African Institute in Electronics”) et son ouverture en 1996 au sein de l’ancien Technikon Pretoria, maintenant Université Technologique du Tshwane, fait partie de l’histoire. C’était le premier établissement de ce type à être établi sur le sol Sud-Africain et il a suivit une longue période de négociations ainsi que la signature d’un certain nombre d’accords de coopérations et d’ententes.

Le F’SATI opère actuellement dans le cadre de l’école de deuxième et troisième cycle en génie Électrique et Électronique, un partenariat avec le Département de Génie Électrique de  TUT.

 

Présentation de l'institut à TUT

F'SATI à CPUT

Pour répondre à une demande croissante de professionnels avec une base solide et  des compétences spécialisés, le 29 février 2008, un nouvel établissement F’SATI a été ouvert à l’Université Technologique de la Péninsule du Cape (CPUT).

Le 16 novembre 2009, la collaboration fit un nouveau pas en avant avec l’ouverture par le vice-Ministre des Sciences et Technologies Dr. Hanekon, du Centre pour l’Ingénierie des Satellites à l’Université Technologique de la Péninsule du Cape (CPUT).

 

Présentation de l'institut à CPUT