Petits Satellites Innovants et leurs Applications pour l’Afrique (SARChI)

 

Le Professeur NORMAN G. FITZ-COY est le titulaire de la Chaire pour les Petits Satellites Innovants et leurs Application pour l’Afrique à l’Université Technologique Cape Peninsula. Cette chaire est hébergée par l’Institut Franco Sud-Africain (F’SATI) et s’appuiera sur son programme national et international d’étude de 3ème cycle en Ingénierie des Systèmes Satellitaires. C’est ce programme qui a abouti au lancement du premier CubeSat Sud-Africain et Africain en Novembre 2013.

Globalement, l’industrie spatiale est en train de vivre un changement de paradigme des gros satellites monolithiques vers des applications impliquant des constellations reconfigurables de petis satellites répartis et d’un réseau distribué de stations terrestres. Ce changement de paradigme apporte une solution intégrée et très adaptable à de nombreux besoins sociétaux tels que la surveillance de désastres, le suivis de biens, la gestion des terres et la météo spatiale ou la résolution temporelle est bien plus significative que la résolution spatiale.

Cette chaire cible ces défis technologiques et le développement de Pico-Nano-Micro satellites pour répondre aux besoins socio-économiques de l’Afrique.

Les applications spécifiques qui sont réalisables avec le réseau envisagé de constellations de petits satellites distribués peuvent être classées en sciences de l’espace, télé mesure et récupération de données. Cela comprend la surveillance des catastrophes, la télémédecine, l’exploration scientifique, la gestion des ressources et de l’environnement, le suivi des biens, la charge utile amateur apportant des ressources de communication à des communautés isolées, des expériences et mesures en sciences spatiales. La science spatiale a été identifiée par le Département des Sciences et Technologies comme un des cinq « Grand Défis » à relever et cette chaire sur les applications des petits satellites va jouer un rôle important pour répondre aux besoins nationaux en développements.

De par sa nature même, la technologie des  systèmes/satellites spatiaux est une activité multidisciplinaire. De plus, la catégorie de satellites d’intérêt (pico, nano, micro) impose des contraintes sur la taille disponible, le poids et la puissance, avec pour conséquence des couplages significatifs et de l’intégration entre les différents composants.  Les défis de taille de coordonner un tel effort de  recherche multidisciplinaire ne sont égalés que par les innovations importantes qui résultent de l’effort et des capacités humaines uniques que cela apporte aux jeunes chercheurs.

La chaire va contribuée à la croissance de l’industrie du petit satellite grâce au développement des ressources humaines, le transfert de technologies et d’applications et par le développement au F’SATI à CPUT d’une approche et d’une installation unique de conception intégré, test et validation pour garantir le succès de la mission, car l’échec n’est pas acceptable pour des satellites ayant des missions critiques.

En s’appuyant sur les réseaux existants développés avec l’Afrique, la France et l’Europe à travers le programme du F’SATI et le réseau développé aux USA par le Professeur FITZ-COY, Directeur du Centre en Recherche et Ingénierie en Technologies Spatiales Avancées (ASTREC), le programme de 2ème et 3ème  cycle en Ingénierie des systèmes satellitaires au F’SATI, amènera à une plus grande reconnaissance/impact pour l’émergence d’une industrie du petit satellite et des applications en Afrique du Sud et en Afrique.

Grâce à ces efforts, le F’SATI et l’Afrique du Sud en général, vont jouer un rôle de leader dans le développement de technologies et de ressources humaines pour une industrie du petit satellite axée sur les avancées technologiques pour le bénéfice de l’Afrique et de ses habitants.

Norman Fitz-Coy est Professeur Associé dans le Département d’Ingéniérie Mécanique et Aérospatiale à l’Université de Floride à Gainesville. Il a créé et maintenant dirige le Centre en Recherche et Ingénierie en Technologies Spatiales Avancées (ASTREC), un centre de recherche coopératif Industrie/Université de la Fondation Nationale des Sciences, qui est axé sur le développement de technologies transformatives avec des applications spécifiques aux petits satellites.

Son implication dans les systems de petits satellites s’étend sur sa carrière et a été instrumental dans le développement de l’axe de recherche sur les petits satellites à l’Unviersité de Floride. Ses travaux ont reçu le prix Henry Pusey du meilleur article et  le prix IEST Maurice Simpson du meilleur article technique.

Ses intérêts actuels  de recherche portent sur les systèmes de petits satellites avec la conception des stratégies de contrôle pour des systèmes avec des critères multi objectifs, la dynamique et le contrôle de systèmes dynamiques à corps flexibles multiples, la dynamique de déploiement pour les satellites et véhicules spatiaux, rendez-vous et amarrage autonome, la dynamique de véhicule au sol, le contrôle coopératif pour le vol en formation, la surveillance de la santé d’un système, et les stratégies pour les systèmes reconfigurables.